L'activité physique au service de la physique !

Eszter Dudas, esquisse d'une doctorante, sportive émérite

Eszter Dudas
  1. Bonjour Eszter ! Peux-tu te présenter en quelques lignes ?
  2. Au-delà de ton brillant trajet universitaire, tu as connu le haut niveau sportif en triathlon. Quel est ton parcours ?
  3. Tu es inscrite au SIUAPS, quel(s) sport(s) y pratiques-tu ? Pourquoi as-tu fait ces choix ?
  4. Tu es débutante dans certains sports au SIUAPS, comment ton parcours de sportive de haut niveau t’aide-t-il dans ces apprentissages ?
  5. Quel est ton point de vue sur la place accordée aux sports à l’Université de Rennes ?

Bonjour Eszter ! Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Bonjour Samuel ! Ex-championne de triathlon, j’ai étudié le génie mécanique en Hongrie, suivi d’un master en France puis en Espagne en profitant du programme Erasmus+. Mes spécialités pendant mes études étaient la dynamique des fluides et la thermodynamique.
J'ai effectué plusieurs stages : 6 mois chez AUDI dans le Centre de Production de Moteur expérimental, suivis de 3 mois dans le Laboratoire PRISME (Univ. d’Orléans) (pour M1) et finalement 5 mois à l'Institut de Physique de Rennes (Univ. Rennes 1) (pour M2).  Aujourd'hui, étant doctorante à l’Institut de Physique de Rennes, dans un laboratoire astrophysique, j’utilise mes compétences d'ingénieur et en même temps, j'approfondis ma connaissance de la physique quantique.

Au-delà de ton brillant trajet universitaire, tu as connu le haut niveau sportif en triathlon. Quel est ton parcours ?

J’ai fait du sport toute ma vie : je jouais au tennis, au foot et je nage depuis aussi longtemps que je puisse me le rappeler. En revanche, je me suis mise au triathlon assez tard. J'avais 14 ans quand j'ai cherché une équipe pour faire du sport régulièrement et après un entraînement d’essai en triathlon, je me suis inscrite. L'année suivante, j'étais qualifiée en équipe nationale de Hongrie et j'ai participé à mon premier Championnat européen en Grèce. On a gagné une médaille de bronze et à ce moment j'ai décidé de faire du sport encore plus intensivement. Entre 2010 et 2014 je faisais partie de l'équipe nationale Olympique de Hongrie. En plus d’être plusieurs fois de championne de Hongrie du triathlon et duathlon mes meilleurs résultats sont :

  • 2009 médaille d'argent Championnat européen de Triathlon en junior en relais ;
  • 2010 Singapore Youth Olympic Games : médaille d'or en mix-relais, 5ème en individuel ;
  • 2011 médaille d'argent Championnat européen de Triathlon en junior en individuel ;
  • 2012 médaille de bronze Championnat européen de Triathlon en relais.

Tu es inscrite au SIUAPS, quel(s) sport(s) y pratiques-tu ? Pourquoi as-tu fait ces choix ?

Quand je faisais du triathlon, je m'entraînais ~25 heures par semaine à coté de mes études et l'habitude de faire quelques exercices physiques reste toujours avec moi.
Depuis 2017, mon arrivée à Rennes, j'ai essayé plusieurs sports. Au départ, j'ai choisi des sports que je pratiquais déjà : natation, fitness, football. Puis, j'ai décidé de découvrir de nouvelles activités comme le golf, la plongée et l'escalade. Je trouve génial d’avoir tous ces choix au SIUAPS. J'ai jamais cru, avant de venir à Rennes, qu’à côté de ma thèse je puisse obtenir une certification de plongée à 20m ou même que je découvre des challenges au golf.

Tu es débutante dans certains sports au SIUAPS, comment ton parcours de sportive de haut niveau t’aide-t-il dans ces apprentissages ?

C'est toujours ambivalent d’être débutant dans une activité. Je me rappelle en 2018 mon premier cours du golf. Je pouvais pleurer de voir mes balles partir maladroitement dans toutes les directions alors que pourtant les autres faisaient voler leurs balles avec (au moins à mes yeux) le même mouvement que moi. J'étais prête à quitter ce sport impossible. Mais, la semaine suivante, j’y suis allée encore une fois et j’ai continué de me battre chaque semaine en rêvant que un jour je fasse «un trou d'un coup» :)
Et, à mon avis, c’est exactement cette attitude qui vient de mes années de sportive de haut niveau. Je ne peux pas abandonner un projet, il me faut continuer jusqu'à que je réussisse.

Quel est ton point de vue sur la place accordée aux sports à l’Université de Rennes ?

Je suis satisfaite par le SIUAPS qui propose de nombreux sports dont j’ai pu bénéficier à un prix très accessible et que je n’aurais pas pu me permettre par ailleurs. Merci à vous.

Merci Eszter !